Rechercher
  • Marie-Colombe

Le Monde végétal

Mis à jour : févr. 2

Ma rencontre avec Gaïa notre Mère la Terre

Je ne savais pas, je ne connaissais pas, la Conscience de la Terre. Certes, j'ai toujours été extrêmement sensible aux fleurs, leurs couleurs, leurs odeurs, leurs beautés… Je ne savais pas encore qu'elles me parlaient au plus près de mon intime. Que j'étais elles, qu'elles étaient moi !
C'est étrange de dire cela, mais lorsque je laisse ma sensibilité s'exprimer librement, sans contrainte d'un regard extérieur, ou d'une peur de… peur de ne pas être comme "tout le monde", mon expression exprime ma vérité.
Et pourtant, lorsque j'ai pris le temps de m'asseoir auprès d'elles, les fleurs, sans rien vouloir, sans rien attendre, elles sont venues me caresser, me consoler, me parler… C'est par elles que je me suis approchée de l'âme de la Terre. C'est par les arbres, que je suis descendue, descendue, au travers de leurs racines, au plus près du cœur de la Terre.
Je fus bouleversée, émue, j'ai longuement pleuré de ces larmes qui font du bien.
Enfin, je comprenais le sens de ma venue sur la terre, sur Terre, notre Mère la Terre.




Posts récents

Voir tout